République Islamique de Mauritanie
Commission Electorale Nationale Independante
Messagerie | العـربيــة

  Communiqué

Dès le début de la présente campagne pour les élections législatives et municipales, certaines parties prenantes ont rapporté à la Commission Electorale Nationale Indépendante des manquements aux règlements régissant cette campagne et aux usages de bonne conduite qui doivent la caractériser.
De leur côté, les responsables des antennes régionales et locales de la CENI ont noté, eux-mêmes, des situations qui enfreignent les règles et comportements auxquels les différents acteurs doivent se conformer.
Il a été signalé, entres autres, l’utilisation de moyens de l’Etat et de symboles de la République pour les besoins de la campagne ; des portraits du Président de la République ont été arborés ici et là, en soutien à certaines listes candidates.
Or, la campagne électorale requiert des opportunités équivalentes pour les forces politiques en compétition, afin de leur permettre de conquérir le maximum d’adhésion et de soutien à leur programme électoral, hors de toute contrainte ou ingérence susceptible de fausser l’équilibre des chances entre les candidats.
Partant de ce principe, et conformément à la mission de contrôle et de suivi de la campagne électorale qui lui est dévolue en vertu des textes y afférents, notamment la loi organique n° 2012-027 du 12 avril 2012, la CENI déplore toute infraction à la réglementation électorale et tout écart par rapport au code de bonne conduite que tous les acteurs en présence sont censés respecter.
Elle appelle, de nouveau, l’ensemble des partenaires du processus électoral à contribuer, par leurs faits et gestes, à l’assainissement du climat électoral, en vue de l’organisation d’un scrutin libre, indépendant, transparent et crédible.

Nouakchott, le 10 novembre 2013

La CENI


Plan du site | Nous Contacter | Mise à jour le, 11 août 2017 à 17:03
2012 © ceni - Copyright