République Islamique de Mauritanie
Commission Electorale Nationale Independante
Messagerie | العـربيــة

  Elections Sénatoriales

S’agissant des élections sénatoriales, on notera que l’étude de l’Ordonnance 91-029 du 7 octobre 1991 modifiée par la loi organique n° 2012-030 du 12 avril 2012 relative à l’élection des sénateurs et de la loi organique 94-011 du 15 février 1994 modifiée par la loi organique n°2012-031 du 12 avril 2012 relative à l’élection des sénateurs représentant les mauritaniens établis à l’étranger permet de constater que « le Sénat est composé de 56 membres, 53 sénateurs représentant les collectivités locales des moughataas et 03 sénateurs représentant les mauritaniens établis à l’étranger ».

Ils sont élus pour un mandat de six (6) ans au scrutin majoritaire uninominal à deux (2) tours. Le scrutin sera à un tour si l’un des candidats obtient la majorité absolue des suffrages exprimés.

Si au premier tour, aucun candidat n’a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés, il sera procédé à un second tour. Ne pourront se présenter au second tour que les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages.

Au second tour du scrutin, la majorité relative suffit.

En cas d’égalité des suffrages, le plus âgé des candidats est élu.

« Le bureau de vote dans chaque circonscription électorale est composé d’un président et de deux assesseurs désignés par la CENI ».

Pour les sénateurs représentant les mauritaniens établis à l’étranger, « les candidatures sont faites au nom des partis politiques légalement reconnus ».

Le bureau de vote est constitué du bureau du Sénat, élargi à deux assesseurs désignés par la CENI

« Le Sénat est renouvelé par tiers (1/3) tous les deux ans (au scrutin uninominal à deux tours). »

Depuis 1994, les Sénateurs représentant les mauritaniens établis à l’étranger sont élus selon un régime transitoire par les membres du Sénat.

L’Ordonnance n° 2006-029 du 22 août 2006 portant loi organique relative à la promotion de l’accès des femmes aux mandats électoraux et fonctions électives a favorisé l’entrée de plusieurs femmes au Sénat. Désormais, chaque parti en lice doit, sur quatre circonscriptions, présenter la candidature d’au moins une femme.


Plan du site | Nous Contacter | Mise à jour le, 28 juin 2017 à 10:49
2012 © ceni - Copyright